Le top des meilleurs film Star Wars !

Salutation les Fun-faniens !
Aujourd’hui un article spécial Star Wars en l’honneur de Rogue One.
Je laisse la parole a notre très cher Général Maximus :

Salutations amis fun-faniens !

Aujourd’hui j’avais envie de vous parler Star Wars.
Comme beaucoup d’entre vous le savent, je suis un geek de Star Wars.
J’ai décidé aujourd’hui de faire mon classement de tous les films sortis à ce jour (donc 1 à 7 dans la continuité de l’histoire principale, ainsi que le spin-off Rogue One). Je vais les classer du moins bon au meilleur (de celui que j’aime le moins à mon préféré pour être plus exact).
C’est évidemment très subjectif, et je vous invite à commenter, contredire, appuyer, et même à poster votre propre classement, détaillé ou non !

Star Wars Episode II : L’Attaque des Clones

sw-2

Le plus mauvais à mes yeux.
C’est l’un des rares films pour lesquels j’aurais surement toujours mieux à faire que de le regarder si il passe à la TV.
C’est bien simple : je n’arrive pas à penser à grand chose qui me plaise dans ce film.
Je ne vais pas m’éterniser car ce serait tirer sur l’ambulance, mais je vais faire une petite liste non-exhaustive :
– les personnages plats : l’amour entre Padmé et Anakin absolument mal joué et ponctué de phrases stupides et wtf : « I don’t like sand… »
– l’excès de CGI, qui a très mal vieilli qui plus est. Tout le film pue le green screen quand on le regarde.
Visuellement c’est très loin d’une claque, et à cause de ce mauvais usage de la CG, le film vieillit bien plus mal que ceux de la trilogie originale, pourtant tournée en 70-80 ! Pensez à Geonosis, au combat final de Dooku et Yoda dans une espèce de caverne à la luminosité surréaliste.
Seule Kamino est vraiment convaincante.
D’autres environnements, bien que réalistes, sont juste moches, comme Coruscant de jour.
– l’intrigue, pas exceptionnelle, le film est pratiquement oubliable.
En terme de rythme et d’évènements il semble mal découpé et parfois même bizarrement monté.
– Anakin est parfois assez pitoyable ce qui descend en flèche ce qu’on pouvait penser d’un jeune Dark Vador en ayant seulement vu la trilogie originale.
– le combat entre Yoda et Dooku, grotesque.
Yoda était un sage, en faire un combattant était tout sauf nécessaire, et cette chorégraphie absolument irréaliste qui nous sort du film (qu’on reverra dans l’épisode III hélas) était catastrophique.
Allez, je vais quand même parler de LA scène qui m’a plu dans ce film : la partie avec Anakin sur Tatoine, et particulièrement le moment où il tient sa mère mourante dans ses bras, et est envahi par le côté obscur alors qu’elle pousse son dernier soupir.
L’accélération de la musique, stressante, le voir sortir de la tente et attaquer les villageois Tuskens était très impressionnant, d’autant que le massacre n’est pas montré mais suggéré, et qu’on peut donc s’imaginer le pire.
Sa crise devant Padmé une fois de retour dans la maison des Lars, bien que très critiquée, m’a plu.
Sûrement le seul film de la saga que je considère comme intrinsèquement mauvais, à la fois en tant que film et en tant que Star Wars.

Star Wars Episode I : La Menace Fantome

Episode1

Episode1

Ne vous méprenez pas, j’ai aimé le film étant enfant à sa sortie.
… mais j’avais sept ans.
Je n’ose imaginer la déception de ceux ayant vu le trilogie originelle étant enfants et qui ont attendu 20 ans pour ça.
Le ridicule de Jar Jar Binks qui était là pour vendre des peluches aux enfants, les midichloriens qui jettent à bas toute la mythologie et l’essence même de la Force comme une entité SPIRITUELLE posée par la trilogie originale…
La bataille entre les gungans et les robots qui tourne au grand guignolesque, la bataille spatiale qui n’est qu’une pale copie de celles de la trilo…
Certains choix sont curieux : pourquoi intégrer un Jar Jar pour séduire les enfants si c’est pour mettre en intrigue globale une sombre histoire de traités commerciaux et de blocus de confédérations ? (la palme d’or du générique déroulant le plus chiant de tous les Star Wars).
Le CGI qui vieillit également très mal (revisionnez l’arrivée de l’armée droïde de la fédération dans la… euh… plaine ?).
Par contre beaucoup de monde a critiqué la course de podracers, je trouve pour ma part que cela enrichit l’univers et permet de montrer de l’action sans montrer toujours des batailles.
De même le fait qu’il y ait assez peu de combats et d’action pendant la majeure partie du film ne m’a pas dérangé.
Jake Lloyd a été eeextremement critiqué pour sa prestation en tant qu’Anakin, je trouve ça assez injuste, c’était un enfant, il a été mal dirigé, et tout n’est pas à jeter dans sa prestation. Il me convainc parfois plus que Christensen dans le II.
Dark Maul est un méchant plat et sans aucune prestance si ce n’est son apparence effrayante.
Par contre, la scène de combat face à Obi-Wan et Qui-Gon est l’une des MEILLEURES de la saga.
Simplement car elle est très bien chorégraphiée tout en étant CREDIBLE, les acteurs/cascadeurs ont véritablement réalisé ces mouvements, et ça en mettait plein la vue (contrairement à Vador vs Obi-Wan de l’épisode 4 par exemple), tout en étant réaliste : j’arrive à croire qu’un seigneur sith et deux jedi avec des années d’entrainement rigoureux puissent fournir ce genre de prestation.
Sans parler de Duel Of Fates de Williams qui est l’une de ses meilleures réalisations, l’une de mes musiques épiques préférées, et qui sublime la scène.
Contrairement au II qui était véritablement un mauvais film, celui-ci était simplement très décevant pour un Star Wars, mais en lui même il n’est pas si mauvais, et on peut passer un moment relativement agréable devant ce film si on ne le regarde pas trop souvent et si on ignore Jar putain de Jar Binks.

Star Wars Episode III : La Revanche des Sith

sw-3

Là on passe au niveau supérieur : le film est agréable à regarder, le rythme est bon, on sait pourquoi le film existe, ce qu’il raconte, d’où on part, et où on va. Il aurait presque suffit en tant que prequel.
Évidemment là aussi des critiques : des couleurs pétantes et des décors surréalistes dus à un excès de CGI, des scènes d’action abusives, et des scènes de combat qui souffrent du syndrome de Peter Jackson (mais si, vous savez ? Le Hobbit !), c’est à dire : ce n’est pas parce que je PEUX le faire que je DOIS le faire ! Pourquoi autant d’abus et d’irréalisme ?!?
Les combats finaux sont GOOFY AS HELL ! Anakin vs Obi-Wan et Palpatine vs Yoda, pourtant quasiment les deux plus grands duels de la saga en terme d’importance et de personnages impliqués, sont risibles et surréalistes !
Faire une baston de dix minutes au dessus de la lave avec des lianes, de l’escalade, et des moulinets de sabre laser… l’Empire contre Attaque avait fait mieux avec seulement une salle sombre, de la fumée, du contraste, et un CONTEXTE.
Il y a cependant plein de bonnes choses, le rythme donc, les évènements, certaines scènes même comme :
– la bataille spatiale d’ouverture, assez jouissive, dynamique, et très bien faite
– celle où Anakin et Padmé regardent par la fenêtre et pensent l’un à l’autre (bon c’est appuyé par John Williams une fois de plus)
– Anakin qui brûle et qui est reconstruit
– la fin et la transition avec la trilo
Donc ce n’est pas un des meilleures Star Wars, mais c’est un bon film. Trop de CG, trop d’abus dans les combats et les pouvoirs, mais beaucoup de bonnes choses aussi.
On dit souvent que la prélogie n’a pas respecté l’esthétique Star Wars et l’esprit Star Wars posés en fondements par la Trilo.
C’est pas faux. D’un autre côté cela lui donne sa propre âme et son propre style, et ce n’est pas plus mal, les joueurs de Battlefront le savent.

Rogue One : A Star Wars Story

sw-ro

/!\ Spoilers massifs
Là on attaque non seulement les bons films, mais les bons Star Wars.
Celui-ci est presque le seul vrai prequel pour la Trilo à mes yeux…
Car il rend hommage à celle-ci, sans avoir des airs de remake (pas comme SW7), et se relie magnifiquement bien à l’ambiance et au style de la Trilo, tout en ayant sa propre identité.
Car c’est un film de guerre, un film avec sa propre intrigue et son propre casting, mais un film qui a su rendre hommage à la Trilo sans que cela ne soit grossier ou trop appuyé.
Tous les personnages de A New Hope retrouvés dans cet épisode le sont pour une bonne raison et pas seulement pour caler un easter-egg (à l’exception de R2D2 et C3PO), ils sont là car c’est là qu’ils doivent être et pas ailleurs, et apparaissent pour jouer un rôle précis et pas uniquement pour parader.
Seule la phrase de Bail Organa concernant Obi-Wan et sa fille manquait vraiment de subtilité.
Sinon, l’action est bien dosée sans faire dans l’abus (à part un peu Chirrut Imwe), l’humour parfaitement bien dosé (pas comme dans ces putains de Marvel, qui dépendant pourtant aussi de Disney), et on habitue les gens à voir des Star Wars sans qu’il y ait forcément des jedi et des sabre-lasers.
Tous les personnages meurent, ce qui nous fait quitter un peu le monde des bisounours, et certains méchants en imposent enfin.
La bataille spatiale est très bien, les batailles au sol également, et plus réalistes que beaucoup d’autres dans Star Wars.
Le film se permet même de réparer un plot-hole de A New Hope : pourquoi y’avait un foutu trou d’aération dans la station aussi parfaite, pourquoi une telle faille ?
De même, on regrettait d’avoir assez peu vu Vador en action dans les films officiels, c’est désormais chose faite. Et quand il entre en scène, il est véritablement terrifiant.
Bon le film n’est pas parfait, la motivation des personnages n’est pas assez creusée : Jyn décide trop facilement d’aider les rebelles après la mort de son père, et on aurait aimé en savoir un peu plus sur Cassian et son passé, de même que plus de moments posés et d’interactions entre les 6 personnages principaux nous les aurait rendu plus attachants. Les évènements du films se résument beaucoup à de l’action brute et peu subtile.
La bande-son est oubliable et les remakes des musiques de Williams vraiment moins bons que les originaux.
Mis à part cela les références à la trilo étaient tellement intelligentes et l’hommage à A New Hope tellement vibrant (et plus subtil que celui de SW7), que ce film est un must-see pour tout fan de Star Wars, et un moment agréable pour les autres.

Star Wars VII : Le Réveil de la Force

sw-vii

J’hésite souvent entre Star Wars VI et VII pour occuper cette quatrième position de mon placement.
Le Réveil de la Force passerait devant le Retour du Jedi à mes yeux si il ne faisait pas autant de copier-coller des épisodes 4 et 5.
Ceci étant les personnages sont absolument attachants, l’histoire est prenante, il y a de l’émotion et on se sent concerné pour le devenir de nos personnages, qui sont tous très bien pensés, plus que dans un Rogue One par exemple.
La bande-son est à tomber par terre, particulièrement le thème de Rey. Même à son âge avancé, Williams continue de nous faire rêver avec brio.
Une « théorie » amusante de certains fans disait que la Force, dans Star Wars, est en réalité la musique de John Williams.
Si George Lucas est le père de Star Wars, le créateur de toute la mythologie, deux hommes sont presque aussi importants que lui dans l’identité de cette saga : Ralph Mc Quarrie pour l’identité visuelle, et bien sûr John Williams pour l’identité sonore.¨
Mais fermons cette parenthèse.
Mis à part une intrigue globale beaucoup trop simpliste : « nouvelle étoile noire tirer boum boum pouf apu », qui au passage chie sur tout le côté unique et important de la première étoile noire et de Rogue One (film qui s’est quand même fait chier à justifier le pourquoi la première étoile de la mort était si facile à détruire), on a aussi Rey qui bien que très bien interprétée par Daisy Ridley est une véritable Mary Sue absolument cheatée ce qui risque même de poser des problèmes aux futurs réalisateurs dans la suite de Star Wars.
Le combat final entre Kylo Ren est elle a une esthétique un peu trop Disney à mon goût.
Maintenant j’ai adoré tout le reste du film, et la scène entre Kylo Ren et Han Solo sur la passerelle, bien que prévisible, n’en est pas moins l’une des meilleures de la saga à mes yeux.
Un Star Wars qui aurait pu être numéro 3 dans ma liste avec une intrigue globale et politique légèrement plus complexe, moins de plot-holes et de mystères, et bien sûr moins de copier-coller du 4 qui en font presque un reboot.
Abrams a voulu en faire un Star Wars, et pour cela il a été chercher pour son intrigue dans les mots clés des anciens Star Wars : « destructeur de planète et lien de parenté avec le méchant ». NON ! Star Wars a été un innovateur par le passé et se doit de continuer.

Star Wars VI : Le Retour du Jedi

sw-vi

La fin de ce film est PARFAITE.
La bataille spatiale finale, le combat entre Luke et Vador et la rédemption de ce dernier, pas étonnant que Star Wars ait tenu lieu de fable morale chez moi.
J’adore également la première partie du film dans le palais de Jabba.
Un gros point noir à cet épisode cependant : ewoks.
C’était pas une mauvaise idée cette race d’aliens, mais franchement voir des peluches de cinquante centimètres battre le maléfique Empire avec des bouts de bois, des caillous, des cordes et des troncs d’arbre, c’était carrément discréditer et faire perdre toute crédibilité à ses soldats.
Qui peut prendre l’Empire au sérieux après ça ? D’autant que c’était leur dernière apparition dans le canon cinéma.
Et tous les Rogue One du monde ne pourront rien y changer.
Mis à part ça un excellent film et un très bon Star Wars.
L’évolution du personnage de Luke entre le IV et celui-ci est flagrante et très impressionnante, tant moralement que physiquement (bon oui c’est dû à l’accident de voiture que Mark Hamill a eu, mais quand on y réfléchit la reconstruction de son visage lui aura donné un air plus mature et plus sombre, collant mieux avec l’évolution de son personnage, un mal pour un bien donc. Le pire c’est que dans un univers parallèle Mark Hamill est peut-être mort et Star Wars n’a jamais eu de suite…).

Star Wars IV : Un Nouvel Espoir

sw-iv

En un mot : c’est Star Wars.
C’est bien simple : l’ambiance, l’esprit, le style Star Wars, tout découle de cet épisode, il résume avec brio tout l’esprit de la saga.
Chaque scène est parfaite. Je pense comme toujours à la scène où Luke observe d’un air pensif les deux soleils de Tatooine avec en fond la musique Binary Sunset. Cette simple image balaie des films entiers que j’ai pu voir au cinéma. C’était l’époque où on n’avait pas peur d’utiliser le silence (ou l’absence de dialogues plus exactement) et les images fixes pour faire passer une idée.
Cette séquence transcrit à merveille le désir d’évasion et d’aventure du jeune Luke.
En bref, chaque scène de ce film est une merveille et s’intègre parfaitement, en plus de poser les bases de ce qui viendra derrière.
Seul bémol : on sent que l’intrigue suffisait en soi pour faire un seul film, et que les autres ont été rajoutés à la suite.
Oui bon d’accord c’est pourri comme bémol mais c’est le seul truc que j’ai pu trouver… ça et le combat entre Obi-Wan et Dark Vador qui est ridicule à souhait tellement il est lent. ^^ Mais mieux vaut ça que le cirque Pinder virevoltant de l’épisode 3.
Je préfère un combat fade mais réaliste à un combat incohérent qui part dans tous les sens.
Et puis le plus important dans ce combat là n’est pas tant la chorée que le basculement du statut de maître, l’échange entre l’ancien mentor et le jedi déchu, et surtout le sacrifice d’Obi-Wan.
Ce que j’aimais beaucoup aussi dans la trilogie originelle, et également dans les nouveaux films Disney (Rogue One et SW7), c’est l’usage parcimonieux du sabre laser, ce qui rend le moment où celui-ci est allumé un moment véritablement excitant et attendu, ce qu’on avait perdu de vue dans la prélogie où les jedi (des jedi de partout) sortaient leurs sabres lasers pour un oui ou pour un non et dès qu’il leur manquait un ouvre-boîte.

Star Wars V : L’Empire Contre Attaque

sw-v

Ou l’un des rares cas de cinéma où une suite a véritablement sublimée l’oeuvre originelle pour l’étendre et en faire quelque chose de plus grand.
Ne vous attendez pas à ce que je cite des défauts.
Par contre, tellement de scènes parfaites : le combat entre Luke et Dark Vador, dans la pénombre et la fumée, seulement éclairés par la lueur de leurs sabres… et la fameuse révélation la plus connue du septième art à la fin de la séquence !
L’apprentissage spirituel de Luke chez Yoda, et sa visite de la caverne où il se confronte à ses propres fantômes, toute la symbolique dans ce film est absolument on point !
Sans compter des séquences absolument marquantes comme la course-poursuite dans le champ d’astéoïdes, le ver de l’espace, la bataille dans les tranchées sur Hoth, Han Solo dans la carbonite, …
Je sais pas si sortant du cinéma à l’époque de la sortie du film mon cerveau aurait réussi à process autant de nouveauté !
En duo avec Un Nouvel Espoir, ces deux films forment le coeur de Star Wars, auquel les réalisateurs devront toujours se référer si ils pensent perdre de vue l’âme de la saga.

Merci Maximus pour cet article qui ravira, je pense, chaque lecteur fan de la licence.
Moi mon top 3 c’est : La revanche des siths, le réveil de la Force, l’Empire contre attaque !
Et vous, chers lecteurs vous en pensez quoi ? C’est lequel, votre Star Wars préféré ? Et pourquoi ? ^^

Écrit par

Laisser un commentaire